ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by Hasirudala

Region

Country India

août 22, 2014


Check translation:
Ambika, a proud waste manager
Written by Hasirudala. 05/23/2014

ambika-photo

Il y a eu récemment un article/vidéo prônant l’interdiction de la récupération de matériaux et s’attaquant l’organisation qui s’emploie à organiser cette section des éco-guerriers. En somme, l’article dit que la récupération NE doit PAS être  formalisée.  Dans cette vidéo, Ambika, membre de Hasirudala, une organisation établie à Bangalore, en Inde, explique pourquoi la récupération est un travail digne, c’est-à-dire qu’elle est un moyen de subsistance pour de nombreuses familles et qu’elle fait économiser aux villes beaucoup d’argent. Visionnez la vidéo « Ambika, une fière récupératrice »

« J’ai commencé à récupérer des matériaux à l’âge de 16 ans et aujourd’hui je dirige un centre de collecte de déchets secs. En Inde, nous sommes libres de faire n’importe quel travail. Pourquoi voudriez-vous nous dire de ne pas récupérer des déchets ? Il y a 5 000 personnes qui travaillent comme récupérateurs ! Si vous ne voulez pas que 5 000 d’entre nous font ce travail, alors il vous faudra nous donner 5 000 emplois salariés. Dans notre pays, nous avons le droit de faire n’importe quel travail, sauf le vol. J’ai trois enfants qui vont à l’école. Notre vie dépend de ce travail.   Pourquoi devriez-vous nous demander de l’arrêter ? Nous avons reçu une carte d’identité et avons établi notre propre organisation, Hasirudala. Ici, il n’y a pas de gestionnaires, nous travaillons tous ensemble. Qui vous a donné le droit de nous de traiter de fouilleurs ? Le gouvernement nous dit que nous faisons du bon travail par le recyclage. Nous recyclons une tonne de déchets par jour et, ce faisant, avons sauvé beaucoup d’arbres. Si nous ne ramassions pas de déchets dans la rue, il y en aurait partout. Ensemble, nous en recyclons 1 000 tonnes par jour. Si le gouvernement devait transporter 1 000 tonnes de déchets, combien dépenserait-il ? Nous faisons économiser à la municipalité 83 crores de roupies. Les responsables municipaux le reconnaissent et apprécient notre travail. Nous n’aurions pas eu le centre sans nos efforts d’organisation. Le gouvernement dit que nous faisons du bon travail, donc nous avons eu un centre. »