ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by Musa Chamane, GroundWork

Region

Country Afrique du Sud

septembre 16, 2016

Translated by Dico


Check translation:
South Africa progresses towards integrating waste pickers
Written by Musa Chamane, GroundWork. groundwork.org.za. 06/01/2016

Simon Mbata-SAWPA

En juin 2016, la cinquième « Wastekhoro » a été convoquée à Durban afin de débattre des stratégies permettant de traiter des questions relatives à la gestion des déchets en Afrique du Sud. Cette conférence a réuni des hauts fonctionnaires de la municipalité ainsi que le ministre des Affaires environnementales. Ordinairement, elle s’adresse aux responsables du gouvernement et s’est tenue au cours des quatre dernières années. Toutefois, pour la première fois, la conférence a été ouverte au public et, en conséquence, plus de 750 personnes y ont assisté et les neuf provinces d’Afrique du Sud y étaient représentées.

Il est bon que le gouvernement reconnaisse que les récupérateurs de matériaux sont aussi des travailleurs vulnérables qui accomplissent une tâche souvent ingrate dans des conditions très dures pour nourrir leur famille. Le Ministère s’emploie à faire entrer les récupérateurs de matériaux, dénombrés à plus de 62 000 d’inscrits dans tout le pays, dans l’économie formelle des déchets, et ce, en consultation avec tous les intervenants, y compris les récupérateurs eux-mêmes. Les provinces densément peuplées et urbaines ont le nombre le plus élevé de récupérateurs de matériaux

À écouter attentivement le discours du ministre, il est clair que les récupérateurs sont maintenant reconnus en Afrique du Sud. Toutefois, cela n’est pas suffisant, parce que le discours n’a été prononcé qu’au niveau ministériel et national et qu’il faudra alors attendre que toutes les politiques, réglementations et recommandations parviennent aux municipalités locales. Le discours du ministre constitue un défi pour le ministre des Collectivités locales et des Affaires coutumières, les maires et les responsables municipaux, celui de reconnaître et d’intégrer plus valablement les récupérateurs de matériaux.