ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by Recicladores del Eco-parque Rafey

Septembre 01, 2017

Translated by Dico


Check translation:
07/06/2017

Communiqué de presse de l’Association des recycleurs au Parc écologique de Rafey en République dominicaine

Les recycleurs au Parc écologique de Rafey réclament la libération immédiate des détenus et l’ouverture d’un dialogue avec le bureau du maire de Santiago

Santiago, République dominicaine : L’Association des recycleurs au Parc écologique de Rafey a dénoncé l’emprisonnement injustifié de Juan Rosario, son président, et a blâmé le maire Abel Martínez et les responsables de Cilpen Global Company qui ont commencé à exercer des activités à la décharge.

Mercredi, tôt le matin, des policiers, accompagnés d’un représentant du bureau du Procureur général, sont entrés par effraction dans la maison de Juan Rosario et de Pedro María Torres, un commerçant dans le secteur de Santa Lucía, et les ont arrêtés au motif qu’ils sont responsables des incendies dans la décharge et qu’ils portent des armes illicites.

« Il est clair pour nous que c’est un complot organisé pour brandir l’organisation des recycleurs comme une organisation criminelle dans l’opinion publique et ainsi expulser 426 recycleurs de la décharge les privant de leurs droits », a déclaré l’Association.

La direction municipale d’Abel Martínez Duran a cédé les opérations de la décharge à Cilpen Global Company, anciennement Lavo Investment, qui a installé des machines automatisées pour le recyclage. Cette cession a été rejetée par l’Association des recycleurs puisque des centaines d’hommes et de femmes qui font le triage des déchets perdront leur travail. L’Association a demandé l’indemnisation des travailleurs et que la société Cilpen Global les embauche.
Comme mesure de répression, le maire a expulsé les recycleurs de la décharge, l’a militarisée, a interdit l’accès à tout recycleur et a accusé le président de l’Association de l’incendie qui s’est déclenché dimanche dernier. Il a nié que les recycleurs ont mis le feu parce que l’incendie a occasionné de lourdes pertes à leur endroit, tous les matériaux recyclés ayant été perdus.

Il a dénoncé l’acte d’accusation estimant que ce n’est qu’un subterfuge pour expulser les recycleurs de la décharge. « Depuis lundi dernier, les hommes et les femmes qui faisaient le recyclage au Parc écologique de Rafey ont été empêchés d’y entrer, au motif que ces travailleurs sont responsables des incendies survenus sur le site », a déclaré l’Association.
Tout en exigeant la libération immédiate des détenus, l’Association des recycleurs au Parc écologique de Rafey a appelé au maire Abel Martínez et à Neney Cabrera, un homme d’affaires, de discuter avec la direction de la société pour chercher une solution négociée au conflit.

Cet article est également disponible en: Anglais Espagnol Portugais - du Brésil