ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

par

octobre 04, 2012


Check translation:

Cette information a été compilée par le bulletin de nouvelles publié par l’Alliance of Indian Waste Pickers (mai et août).

La consultation des entités urbaines locales au sujet de l’intégration des ramasseurs de déchets à la gestion des déchets solides
Pune, Inde, 24 et 25 avril 2012

Poornima Chikarmane, with AIW, speaks at the ULB event.

Poornima Chikarmane, AIW, prend la parole lors d’un événement ULB. 

Organisée par la Alliance of Indian Waste Pickers, cette consultation visait à promouvoir et mettre en valeur des modèles efficaces et inclusifs de gestion des déchets solides et d’encourager les collectivités urbaines locales à les adopter. Des représentants de 17 gouvernements locaux en Inde, ainsi que des représentants gouvernementaux et de collectivités locales de l’Indonésie et du Népal y ont participé.  Les participants ont discuté des initiatives locales de gestion des déchets solides, et des politiques qui intègrent les ramasseurs de déchets. La consultation comprenait une visite aux municipalités locales pour observer le travail fait par SWaCH.

2ième Congrès national de l’Alliance of Indian Waste Pickers
Pune, Inde,  24 au 26 avril 2012

Waste pickers from across India and from around the world participate in the National Convention.

Participation à la Convention nationale des récupérateurs venus de l’Inde et du monde entier. Credit: Alex Cardoso. 

Environ 300 ramasseurs de déchets provenant de 20 municipalités, représentant 20 organisations, y ont participé. Les ramasseurs de déchets locaux de Pune se sont joints à eux, ainsi que des délégués ramasseurs de déchets de plus de 20 pays, arrivés à Pune pour l’Atelier stratégique mondial.  Parmi les enjeux clés identifiés pendant le congrès, mentionnons la privatisation, l’incinération, et la difficulté de faire payer des frais mensuels par les citoyens, puisque dans de nombreuses villes, la collecte des déchets est perçue comme étant un devoir fondé sur la caste plutôt qu’un service professionnel.  L’AIW a discuté de ses projets pour l’année à venir, dont des campagnes de lutte contre le travail des enfants, l’enregistrement des ramasseurs de déchets et les pensions de retraite.

Revendication des droits à un régime de retraite pour les travailleurs informels
Pune, Delhi et Bangalore, Inde, tout au long de 2012

Members of civil society demand pension rights in Delhi, India.

Revendication des droits à la pension, à Delhi, en Inde, par des membres de la société civile 

Depuis plus tôt cette année, les travailleurs informels en Inde se réunissent pour revendiquer leurs droits en matière de retraite.  Une bonne partie de la croissance en Inde provient de l’économie informelle.  Ces travailleurs auront besoin d’un revenu lorsqu’ils ne seront plus en mesure de gagner leur vie.  Le Pension Parishad, tenue à Pune en Inde au mois de février, a attiré des ramasseurs de déchets, des conducteurs de pousse-pousse, des travailleurs domestiques, des travailleurs en construction et d’autres travailleurs du secteur informel. Puis, du 7 au 11 mai, 3 000 travailleurs pauvres, principalement des personnes âgées, sont venus à Delhi de partout en Inde pour revendiquer leur droit à la retraite.  Des audiences publiques ont été tenues, ainsi que des discussions au sujet des groupes vulnérables qui jouissent de peu de soutien, tels que les groups tribaux, les professionnels du sexe, la communauté transgenre et les personnes séropositives.

Lutte contre l’incinération – Mise à jour de l’AIKMM (All India Kabari Mazdoor Mahasangh)
Delhi, Inde, 24 mars 2012

All India Kabari Mazdoor Mahasangh at the protest against the Ghazipur incinerator. Credit: AIKMM

Manifestation contre l’incinérateur Ghazipur par All India Kabari Mazdoor Mahasangh Crédit : AIKMM

Le Ghazipur Anti-Incinerator Committee (GAIC – comité anti-incinérateur de Ghazipur) a organisé une audience de citoyens pour discuter de l’incinérateur en train d’être construit pour transformer les déchets en énergie à Ghazipur, une région densément peuplée près de New Delhi.  Dirigés par les résidents et les ramasseurs de déchets locaux, plus de 300 personnes se sont réunies pour demander que les travaux de construction de l’incinérateur cessent immédiatement.  Une autre manifestation s’est déroulée le 20 août.  Les participants se sont rencontrés à Raj Ghat et ont procédé jusqu’au Secrétariat de Delhi. 

La campagne du KKPKP pour lutter contre le travail des enfants
Inde
En cours

Les enfants devraient être à l’école et non pas dans la rue en train de ramasser des déchets, peu importe les circonstances de la famille.  Voilà la position prise par le Kagad Kach Patra Kashtakari Panchayat (KKPKP) depuis sa création en 1995, lorsqu’un sondage a révélé que le nombre d’enfants qui étaient ramasseurs de déchets à Pune était élevé, et que plus de la moitié avait des parents qui étaient membres, ou membres potentiels, du KKPKP.  Le KKPKP espère collaborer avec le gouvernement pour mettre en oeuvre les lois existantes et utiliser les fonds alloués pour fournir le soutien et le contrôle requis pour assurer que les enfants soient à l’école et non pas dans la rue. Ultimement, il faut s’éloigner des tendances actuelles de « punir les délinquants » sans s’attaquer aux facteurs qui y contribuent.  Le 23 avril, la veille de la Journée contre le travail des enfants, le KKPKP a organisé un événement pour lancer une campagne renouvelée contre le travail des enfants. Lors de cet évènement, 460 enfants de membres, en âge de poursuivre des études secondaires, ont reçu des bourses.

Les ramasseurs de déchets ont plaidé leur cause en Europe : Zéro déchet et deux poids, deux mesures
Bruxelles, Belgique et Espagne
Mai 2012

Indian waste pickers stated their case in Europe.

Les récupérateurs de l’inde se font entendre en Europe. credit: GAIA

Deux rencontres internationales importantes avec des répercussions politiques pour les ramasseurs de déchets en Inde ont eu lieu en mai 2012.  Des représentants de SWaCH, la Pune Municipal Corporation, et la Global Alliance for Incinerator Alternatives (GAIA) y ont présenté les perspectives des ramasseurs de déchets indiens au Congrès Zéro déchet en Espagne, puis lors de la publication du Rapport sur deux poids, deux mesures au Parlement européen à Bruxelles.  Les délégués ont vigoureusement plaidé leur cause, revendiquant l’adoption de modèles de gestion des déchets moins mécanisés et plus axés sur l’être humain, qui mettent l’accent sur le recyclage plutôt que l’incinération.

La discussion sur les « deux poids, deux mesures » au Parlement européen à Bruxelles visait à convaincre les députés parlementaires d’encourager les états membres à cesser d’acheter des crédits de carbone généré par les incinérateurs de déchets et parrainés par les mécanismes de développement propre et les projets de gaz de décharge en Inde et en Chine.  Ces projets nuisent à l’environnement et entravent le moyen de subsistance des ramasseurs de déchets, et pourtant, reçoivent des subventions injustifiées sous prétexte de réduire les émissions.

« Nous rejetons cet avenir ! » : Rio+ 20

Par Jyoti Mhapsekar, Stree Mukti Sanghatana

aiw march

AIW prennent la parole lors du Sommet des peuples.

Sushila Sable, Kalpana Andhare et Jyoti Mhapsekar ont représenté l’Alliance of Indian Waste Pickers (AIW) à Rio + 20, la Conférence de la Terre, en juin 2012 à Rio De Janeiro au Brésil.  Cette conférence portait sur les perspectives des gens sur la protection de l’environnement, dans le contexte de la prospérité économique et l’inclusion/exclusion des personnes marginalisées. Pour lire le reste de l’article de Jyoti au sujet de l’expérience vécue par la Alliance of Indian Waste Pickers lors du Rio+20 et du Sommet des Peuples.

Parmi d’autres mises à jour de l’Inde, mentionnons la participation du KKPKP et de SWACH à la Right to Education Act (RTE – la Loi sur le droit à l’éducation), qui garantit l’éducation gratuite et obligatoire.  Aussi, lisez au sujet de V-Collect Clothes, un effort qui aide à donner aux pauvres urbains l’accès à de bons vêtements pendant que les magasins de détail deviennent de moins en moins abordables.

Apprenez comment Chintan s’est assuré de ne créer aucun obstacle pour le secteur informel, qui joue un rôle considérable dans le recyclage des déchets électroniques à travers les ramasseurs de déchets itinérants et les traiteurs de déchets électroniques. Apprenez comment l’organisme vise à créer au moins 100 emplois verts la première année, de sorte qu’il puisse travailler conformément au Règlement 2011 sur la manutention et la gestion des déchets électroniques.

Les cartes d’identité U-ID pour les ramasseurs de déchets : Le gouvernement indien a pris l’initiative de fournir une pièce d’identité à tous les Indiens, à travers les cartes U-ID.  Safai Sena aide ses membres à obtenir ces cartes puisque les ramasseurs de déchets sont souvent harcelés en raison d’un manque de documents formels.