ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

octobre 07, 2012


MNCR (Movimento Nacional dos Catadores de Materiais Recicláveis)
REDLACRE (Red Latinoamericana y del Caribe de Recicladores)
GAIA (Global Alliance for Incineration Alternatives)

MNCR and Red Lacre leaders stating demands at the summit-wide assembly.

Les récupérateurs participant à une table ronde lors du Sommet des peuples.

Nous faisons face Ă  la ConfĂ©rence Rio +20 avec une profonde inquiĂ©tude quant Ă  l’Ă©tat des nĂ©gociations officielles aux Nations Unies et aux politiques prĂ´nĂ©es par les gouvernements sur les questions environnementales, en particulier, en ce qui a trait aux dĂ©chets. Dans le mĂŞme temps, nous avons l’espoir de voir avancer des solutions de rechange justes et durables que promeuvent les collectivitĂ©s, les mouvements sociaux et les recycleurs du monde entier.

Aujourd’hui, la ConfĂ©rence de Rio +20 a produit un texte qui reconnaĂ®t l’importance de prendre en compte le cycle de vie des produits et la nĂ©cessitĂ© d’Ă©laborer des politiques porteuses d’une plus grande efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique et favorables Ă  des systèmes de gestion des dĂ©chets plus efficaces qui privilĂ©gient la rĂ©duction, le rĂ©emploi et le recyclage. Toutefois, ce texte favorise Ă©galement la rĂ©cupĂ©ration d’Ă©nergie de dĂ©chets, une expression qui suppose gĂ©nĂ©ralement la mise en Ĺ“uvre de technologies en aval comme les incinĂ©rateurs ou les dĂ©charges (point 220, le texte du 16 juin, publiĂ© Ă  17 h45, Rio de Janeiro).

Ces technologies sont incompatibles avec les systèmes de gestion durable des dĂ©chets, parce qu’elles ne sont pas ancrĂ©es dans un modèle Ă©conomique qui valorise la conservation des ressources et le bien-ĂŞtre des communautĂ©s. En outre, la production d’Ă©nergie de dĂ©chets est une fausse solution, car le recyclage et l’emploi  rĂ©duit des substances toxiques et des matĂ©riaux de mauvaise qualitĂ© font conserver plus d’Ă©nergie.

Comme les rĂ©cupĂ©rateurs de dĂ©chets et les organisations communautaires se prĂ©occupent de la santĂ© humaine et de  l’environnement, nous exigeons l’adoption d’un texte prĂ´nant les politiques qui privilĂ©gient des solutions locales et font crĂ©er des emplois durables dans les collectivitĂ©s, au lieu de favoriser les grandes sociĂ©tĂ©s au travers de fausses solutions technologiques telles que les l’enfouissement et l’incinĂ©ration des dĂ©chets.  Le soutien accordĂ© aux incinĂ©rateurs et aux solutions en aval en gĂ©nĂ©ral, par le biais de subventions, d’Ă©changes de carbone et d’autres mĂ©canismes similaires, ne font que promouvoir le recours aux technologies coĂ»teuses, inefficaces et très dangereuses pour la santĂ© humaine.

L’avenir que nous voulons, c’est un avenir sans incinĂ©rateurs ni dĂ©charges, un avenir qui nous amène Ă  redonner ce que nous demandons de la nature et oĂą les comunautĂ©s et les rĂ©cupĂ©rateurs de dĂ©chets se voient confiĂ©s la responsabilitĂ© de cette tâche.

Catadores e aliados trabalham no texto Anti-Incineração.

Les récupérateurs et leurs alliés travaillent sur le texte anti-incinération

no to incineration text

Les récupérateurs et alliés donnent lecture du texte anti-incinération

*Traduction du texte original en anglais

Avec le soutien de :

Salud sin Daño
Amigos de la Tierra El Salvador (CESTA)
Women International for a Common Future (WICF)
Amigos da Terra Àfrica do Sul (groundWork)
IPEN – um futuro livre de tóxicos
Sistema de Agua Potable de Tecámac, Estado de México, A.C.
APROMAC – Associação de Proteção ao Meio Ambiente de Cianorte,
TOXISPHERA – Associação de Saúde Ambiental
AMAR – Associação de Defesa do Meio Ambiente de Araucária
CAPA (Centro de Atención Primaria Ambiental) de Marcos Juárez, Córdoba
CAT , COMITE AMBIENTAL DE TONACATEPEQUE El Salvador,
Ciudad Saludable (PerĂş),
Ecositio (Argentina),
ConsultorĂ­a TĂ©cnica Comunitaria AC (MĂ©xico)
BIOS (Argentina)
Movimiento Avance Santo Domingo (Costa Rica),
Taller de ComunicaciĂłn Ambiental (Argentina),
Gibsons Recycling, British Columbia, Canada
DurhamCLEAR, Canada
Durham Environment Watch (DEW), Canada
Biomass Accountability Project, USA
East Michigan Environmental Action Council (EMEAC), USA
JA! Justiça Ambiental – Friends of the Earth Mozambique
Institute for Zero Waste in Africa, South Africa (IZWA)
Earthlife Africa Cape Town, South Africa
Communities Against Toxics UK
Mother Earth Foundation – Philippines
Marie Marciano, Saniblakas ng mga Aktibong Lingkod ng Inang Kalikasan – Philippines
Sanjay K Gupta (Ph D), Advisor and Consultant in Water, Sanitation and Livelihood, New Delhi – India
Grassroots Recycling Network, USA
Eco-Accord, Russia
Zero Waste Italy Network
Center for Environmental Solutions (CES), Belarus
Susan Hubbard, President & CEO, Nothing Left to Waste
Eureka Recycling, USA
International Indian Treaty Council, USA
Bruce Trask, Director, Zero Waste Education, New Zealand
Consultoría Técnica Comunitaria AC – Chihuahua, México
Biofuelwatch
Ecological Alert and Recovery-Thailand (EARTH)
National Toxics Network, Australia
Armenian Women for Health and Healthy Environment, Armenia