ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by Mariel Vilella

Region

janvier 10, 2013


Check translation:

Les récupérateurs dans les pays du Sud peuvent enfin se féliciter. Après une vigoureuse campagne menée des deux dernières années par GAIA (Global Alliance for Incinerator Alternative) et l’Alliance mondiale des récupérateurs, le Mécanisme de développement propre (MDP) des Nations Unies (voir encadré) retirera son soutien aux projets qui ne peuvent apporter la preuve qu’ils ne nuisent pas à des efforts de recyclage.

Jusqu’ici, le MDP a soutenu les technologies comme les systèmes d’extraction de biogaz et les incinérateurs de déchets qui menacent les efforts de recyclage, plus respectueux de l’environnement, que déploient les récupérateurs. Les recycleurs de base ont longtemps avancé que les projets MDP font enterrer et brûler les déchets qu’ils pouvaient recycler ou composter. Pire, ces projets en viennent à réduire le revenu des récupérateurs, à menacer leurs moyens de subsistance et à augmentent les émissions de gaz à effet de serre. La nouvelle règle MDP reconnaît ces arguments en précisant que les développeurs de projets qui souhaitent bénéficier du soutien MDP doivent, au dépôt d’un projet d’implantation d’un incinérateur, d’un système d’extraction de biogaz ou d’une usine de fabrication de combustibles dérivés de déchets, fournir la preuve de sa non-nuisance aux efforts de recyclage.

Mais comment les développeurs de projets s’y prendront-ils ? Vont-ils visiter les coopératives des récupérateurs et s’informer de leurs taux de recyclage ? Comment vont-ils faire valoir qu’un incinérateur ou un système d’extraction de biogaz ne nuisent pas aux efforts recyclage ?

Certains développeurs de projets ont dans le passé systématiquement ignoré le secteur informel du recyclage. Cela signifie que le MDP devra formuler d’autres règlements et faire un suivi pour s’assurer que les développeurs se conforment à la nouvelle règle.

A cette fin, il est extrêmement important de s’organiser sur le terrain pour défendre les droits récupérateurs et leur faire prendre pleinement conscience du fait qu’ils peuvent maintenant signaler tout projet qui, en vertu des règlements, a des incidences négatives sur le recyclage.

Mariel Vilella, responsable de campagne GAIA en faveur d’une politique climatique

Information sur le MDP

Les tentatives de réduction par voie de politique climatique des émissions de méthane provenant des déchets ont été principalement axées sur le mécanisme du développement propre (MDP) adminsitré par les Nations Unies. Le MDP a été créé pour aider les pays riches à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en vertu du Protocole de Kyoto en 1997.

Les tentatives de réduction par voie de politique climatique des émissions de méthane provenant des déchets ont été principalement axées sur le mécanisme du développement propre (MDP) adminsitré par les Nations Unies. Le MDP a été créé pour aider les pays riches à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en vertu du Protocole de Kyoto en 1997.

Au fond, le MDP permet aux pays riches d’acheter aux pays pauvres des permis de pollution.

Pour ce qui est des déchets, le MDP n’est vraiment pas efficace au regard des preuves, considérables d’ailleurs, qui montrent que les projets approuvés au titre du MDP minent directement les collectivités et l’environnement. Il en est ainsi car, pour échapper à leurs engagements de réduire les émissions nocives., les pays riches achètent des permis de pollution aux pays pauvres qui produisent peu de gaz à effet de serre.

Jusqu’à présent, le MDP a surtout appuyé l’expansion des technologies de valorisation énergétique des déchets, telles que les incinérateurs, les usines d’extraction de biogaz, qui constituent pour les récupérateurs une menace énorme.

Lecture complémentaire:

The European Union’s Double Standards on Waste and Climate Policyqui montre des problèmes que posent les projets MDP municipaux de gestion des déchets solides http://www.no-burn.org/-1-12

Études de cas du MDP : The Clean Development Mechanism in Slid Waste Management montre comment les décharges et les incinérateurs font augmentent les émissions de gaz à effet de serre et les émissions toxiques, réduire le recyclage et écarter les récupérateurs qui offrent pourtant de meilleures solutions de remplacement. http://www.no-burn.org/cdm-case-studies

Au cours des trois dernières années, GAIA et l’Alliance mondiale des récupérateurs se sont engagées dans une campagne mariant interventions publiques, cyberactions et révisions de politiques. http://www.no-burn.org/article.php?list=type&type=156