ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by CTEP

Region

Country Argentina

août 05, 2014


Check translation:
Cartonera afiliada a la CTEP en la Conferencia de la OIT
Written by CTEP. Confederación de Trabajadores de la Economía Popular. 06/10/2014

cartonera de ctep en la oit

Paola Caviedes, une récupératrice adhérent du Mouvement des Travailleurs Exclus de l’Argentine (MTE) et affilié à la Confédération des travailleurs de l’économie populaire (CTEP), a fait le voyagé de Villa Fiorito jusqu’à Genève pour parler au nom des travailleurs de la économie populaire et défendre le droit à la syndicalisation. Souvent, les récupérateurs, les vendeurs de rue, les travailleurs domestiques, les ouvrier agricoles, les travailleurs de la construction et d’autres n’ont ni droits ni représentation. « Le travailleur populaire crée son propre travail pour survivre… Nous ne sommes pas de propriétaires de petites entreprises indépendantes. Nous sommes des travailleurs et nous avons des droits. Les propriétaires et les gouvernements tentent de fuir leur  responsabilité en nous plaçant dans la catégorie des travailleurs ‘indépendants’ », a déclaré Paola au retour à Buenos Aires.  L’un des principales questions abordées lors des débats portait sur ce que les pouvoirs publics appellent « l’occupation » de l’espace public, c’est-à-dire que la majorité des travailleurs populaires font leur travail dans l’espace public. « Dans notre cas — les cartoneros ou récupérateurs de matériaux —, nous travaillons dans les rues depuis de nombreuses années. Avant, ils voulaient nous enlever de la rue mais, pendant dix ans, nous avons eu la reconnaissance de la municipalité de Buenos Aires et, petit à petit, cette reconnaissance s’accroît. Aujourd’hui, nous sommes les coopératives de récupérateurs qui   fournissent un service public par le recyclage. S’ils nous expulsent des rues, ils nous enlèvent tout », a conclu  Paola.

Lire le communiqué de presse au complet (en espagnol).