ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

par

Region

Country Brésil

juin 13, 2015

Translated by Dico


Check translation:

women wps-great pic2

Le 9 avril, les organisations WIEGO, MNCR, NEPEM et INSEA ont organisé à Belo Horizonte, au Brésil, une réunion centrée sur le genre et le recyclage informel. Cet événement, qui marque la fin d’un projet exploratoire, occasion aussi de partager le vécu, a permis de faire le point sur le projet né des revendications et intérêts des femmes récupératrices qui souffrent des formes de discrimination types liées également à la classe sociale et à la race.

Le projet avait pour objectif de renforcer les moyens d’action tant sur le plan du leadership que sur le plan économique. Les femmes ont ouvert le cœur sur leur lutte fructueuse contre la violence sexiste, des comptes rendus poignants et chargés d’émotion. Beaucoup de femmes ont dit que ce fut pour elles une expérience révélatrice qu’elles ont apportée à leur lieu de travail, une expérience qui les a aidées à repenser leurs attitudes. « Ce que nous voulons, c’est justement la démocratie dans nos relations personnelles et de travail », a déclaré une participante.

Les ateliers ont donné aux femmes un espace pour réfléchir à leur valeur dans la société. Les présentateurs ont partagé la , résultat final du projet, qui vise à reproduire les activités et les questions qui ont guidé les ateliers. Les participants ont discuté du problème du sexisme intériorisé et de la reproduction des discours sexistes, de l’importance de partager la responsabilité parentale, de la nécessité pour les femmes récupératrices de se voir comme des femmes d’affaires — non des victimes — et d’être solidaires les uns des autres ainsi qu’avec les hommes. Pour terminer, les participants ont convenu de la nécessité de consacrer plus de temps aux questions de genre, d’offrir à plus de femmes la possibilité de participer à cette discussion et de mettre les connaissances acquises à la disposition des coopératives.

Sonia Dias de WIEGO a souligné que le travail sur les questions de genre est un travail de longue haleine qui va au-delà de la tenue d’événements. Il est extrêmement important d’avoir un plan d’action qui prévoit des activités à court et à long terme de même que la collaboration avec les hommes.

Visionner des photos de l’événement En savoir plus sur le projet Genre et récupération et afficher une Présentation PDF.

MULHERES CATADORAS_afiche-portugues