ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by Musa Chamane, GroundWork

Region

Country Afrique du Sud

octobre 05, 2015

Translated by Dico


Check translation:
press release. 07/02/2015

SAWPA march

Jeudi dernier, au stade Gwala Harry, quinze recycleurs ont paralysé une réunion de gestion des déchets municipaux, et ce pendant une heure, parce que, bien qu’ouverte à tous les résidents de la municipalité d’uMgungundlovu, la municipalité a déclaré qu’elle ne pouvait accueillir que deux récupérateurs de matériaux et non quinze. Représentant 300 récupérateurs de la décharge du chemin New England, les quinze récupérateurs ont refusé de quitter les lieux tant que leurs préoccupations n’auraient été entendues à nouveau. Depuis bientôt trois ans, les récupérateurs attendent des progrès sur la construction d’une installation de recyclage de matériaux. En 2011, le ministère de la Gouvernance coopérative et des affaires traditionnelles (CoGTA) avait attribué à la municipalité du district d’uMgungundlovu 21 millions rands à la condition qu’elle construise cette installation en un an, sinon le financement serait retiré. Pour les municipalités, l’importance de l’installation réside dans la création d’emplois et d’espace supplémentaire à la décharge pour les articles non recyclables. Pour les récupérateurs, elle réside dans la possibilité de s’assurer des moyens de subsistance durables, d’améliorer leurs conditions de travail hors de la décharge et de recycler plus d’articles et de gagner davantage. En mars, le maire du district, l’honorable Yusuuf Bhamje, et le directeur municipal Sbusiso Khuzwayo ont remis le projet à la municipalité locale de Msunduzi citant des difficultés d’ordre institutionnel entre les deux municipalités. Ces difficultés n’ont pas été expliquées. Les suivis ultérieurs auprès de la municipalité de Msunduzi ont poussés certains responsables municipaux à revenir sur l’engagement à l’ordre du jour de la réunion. Les récupérateurs se sont alors vus ramenés à la case de départ, les deux municipalités ayant raté le coche. Lire l’article au complet