ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by Vanessa Pillay, WIEGO ORP Consultant

Region

Country Afrique du Sud

octobre 16, 2015

Translated by Dico


Check translation:
06/23/2015

thulisiwe khumalo

Thulisiwe a commencé à travailler sur une décharge, il y a cinq ans, pour Wetland Recycling, une entreprise détenue par un blanc. En 2013, après trois ans de salaires irréguliers, une expérience peu réjouissante, elle a décidé de quitter l’entreprise et de travailler ailleurs à son propre compte. Peu de temps après, dix récupératrices se sont réunies et ont tenté de former une coopérative, mais leur demande auprès de la municipalité fut rejetée parce que, selon les agents municipaux, les membres étaient « trop vieux ».

Armé de persévérance, le groupe a réussi à se constituer en avril 2015 en une coopérative de 8 femmes et 2 hommes, appelée Enhlosweni Coop. (le mot Enhlosweni signifie lieu des intentions / espoir / buts en isiZulu). De fait, les femmes ont dû supplier deux hommes de se joindre au groupe, car elles sentaient qu’elles marquaient le pas devant les responsables municipaux et qu’elles n’étaient pas prises au sérieux en tant que femmes. Mais, comme l’explique Thulisiwe, maintenant que les hommes se sont joints au groupe, ils travaillent bien ensemble et se partagent la responsabilité d’assurer la réussite de leur coopérative. Thulisiwe affiche son adhésion à des valeurs fortes, celles du collectivisme, en expliquant comment la coopérative a été formée et comment ils ont convenu de travailler ensemble malgré leurs difficultés initiales de se faire inscrire.

Au cours de leur constitution, la coopérative avait reçu de différents ministères du soutien à la formation et, selon Thulisiwe, cette expérience formatrice leur a inculqué les fortes valeurs du collectivisme sur lesquelles la coopérative a été fondée. Bien que la municipalité offre des installations sanitaires de base à la décharge où travaillent Thulisiwe et ses collègues, il y manque encore un abri de travail adéquat et un espace de stockage sûr pour leur articles à recycler. Lire l’article au complet (en anglais)