ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by Ricardo Abussafy de Souza

mai 11, 2016

Translated by Dico


diretoria-associacao-akatina

São Gabriel da Cachoeira est une ville située dans la partie nord de l’État brésilien d’Amazonas, aux frontières du Venezuela et de la Colombia, c’est-à-dire à la marge des politiques de développement urbain au niveau de la planification de l’État et du gouvernement fédéral. Aux abords de São Gabriel da Cachoeira et près du dépotoir municipal, nous avons trouvé Ekatina, l’association pour les matériaux recyclables, qui fait partie de la communauté autochtone de Boa Esperança. Toutefois, il existe un fort contraste entre ce groupe et l’Amazonie elle-même, qui n’est pas seulement admirée pour la diversité de sa faune et de sa flore, mais aussi pour avoir été au centre de nombreux débats, conflits et problèmes. Après avoir travaillé aux champs, les récupérateurs indigènes, en entendant le camion-poubelle arriver, se précipitent pour sélectionner les cannettes d’aluminium dans les ordures.

Éloignant les restes de nourriture provenant des maisons et des installations militaires de la ville, ignorés par les moustiques et les chiens, les indiens Baré et Toucan s’enfoncent dans les déchets avant que la municipalité ne brûle tout ce qui n’a pas été ramassé. Et, après la collecte des cannettes, le seul matériau ayant une valeur commerciale, ils font 500 mètres à pied pour se rendre chez eux. Pour vendre les cannettes recyclables, les récupérateurs doivent acheminer la collecte, par bateau, à la capitale, un voyage qui peut prendre jusqu’à cinq jours. Ils auront quitté la décharge mais la décharge ne quitte pas la communauté : la fumée des ordures que la municipalité fait brûler envahit parfois la vie quotidienne des membres de la communauté. Chez les familles, la nausée et les maux de tête sont courantes. Lire l’article au complet.

comunidade-boa-esperanca-sao-gabriel-da-cachoeira-am

ekatina-8