ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

par

Region

Country Afrique du Sud

juillet 27, 2018

Translated by Dico


Check translation:

Le 20 juin, au moins 70 récupérateurs de matériaux ont fait l’objet d’une attaque violente lors d’un raid par les Red Ants, agents d’une société de sécurité privée spécialisée dans les expulsions. L’attaque a eu lieu près de la décharge Genesis située dans le périmètre de Johannesbourg, en Afrique du Sud. Les maisons des récupérateurs ont été assiégées et les travailleurs ont été violemment attaqués. Selon les témoins, les objets de valeur des récupérateurs ont été volés, les passeports ont été détruits et les travailleurs ont été la cible des balles en caoutchouc venant des agents de la société de sécurité privée sud-africaine. Au moins 15 personnes, blessées, ont été admises à l’hôpital et 4 d’entre elles ont ensuite été transférées dans un autre hôpital pour des blessures graves.

Les victimes de cette attaque travaillent et vivent près de la décharge Genesis depuis 17 ans, et 20 familles, au moins, vivent dans un petit campement temporaire derrière la décharge, près de la voie ferrée. Avant cette attaque, les récupérateurs avaient la permission de travailler sur la décharge, aux heures d’ouverture, mais se sont vus interdits d’accès une fois qu’Averda (une multinationale établie à Dubaï) est devenue propriétaire et exploitante du site en septembre 2016. Pour rendre les choses plus difficiles, Averda a signifié une interdiction plus tôt ce mois-ci pour expulser les récupérateurs de la décharge. Soutenus par l’Institut des droits socioéconomiques (SEFRI), les récupérateurs ont réussi à faire reporter l’interdiction et l’affaire devra être entendue le 16 juillet. L’attaque du 20 juin contre les récupérateurs, menée par les Red Ants, a fait fi de la décision du tribunal de reporter l’interdiction et, en envahissant les maisons des récupérateurs (sur des terrains qui n’appartiennent pas à Averda), les Red Ants sont allés au-delà des dispositions de l’ordonnance d’expulsion.

Les travailleurs admis à l’hôpital sont sortis entre-temps et se remettent de leurs blessures. Avec l’aide de WIEGO et du SERI, les récupérateurs ont engagé deux actions en justice pour voies de fait et vol qualifié. Plusieurs autres sont en train de remplir les documents pertinents afin de pouvoir engager des poursuites pour arrestation illégale, agression et vol. Le SEFRI soutiendra également les récupérateurs dans leurs efforts de contester l’interdiction du 16 juillet. En attendant, les récupérateurs tentent de renégocier l’accès à la décharge avec Averda afin qu’ils puissent continuer de travailler et de subvenir aux besoins de leur famille par le recyclage.