GLOBAL ALLIANCE OF WASTE PICKERS
GLOBAL ALLIANCE OF
WASTE PICKERS
The Global Alliance of Waste Pickers is a networking process supported by WIEGO, among thousands of waste picker organizations with groups in more than 28 countries covering mainly Latin America, Asia and Africa.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by Amelior

Region

Country France

février 29, 2020


Check translation:

La journée mondiale des droits des récupérateurs-recycleurs biffinEs du 1 er Mars est l’occasion de rappeler les enjeux socio-économiques et écologiques relatifs au travail des biffinEs en île de France, et partout dans le monde ou les recycleurs de base s’organisent pour vivre et travailler décemment.

La biffe, définie par le cycle de récupération-revente d’un objet, est une expérience sociale individuelle – de par l’esprit de travail indépendant – et collective – à travers les formes de socialisation offertes par le marché-, insérée dans une économie circulaire et solidaire de réemploi et de recyclage à l’échelle locale. La biffe recouvre une dimension humaine, spatiale, économique et écologique : elle renforce les interactions et les liens de solidarité, contribue efficacement au réemploi et recyclage des « déchets », et favorise l’inclusion professionnelle des individus les plus touchés par les dynamiques néolibérales qui touchent le marché de l’emploi. A travers ce travail de collecte, de revalorisation et de revente de l’objet, les biffinEs sont des acteurs centraux d’une économie alternative responsable et solidaire.

En réponse à la stigmatisation et la marginalisation dont les biffins font l’objet de la part des pouvoirs publics parisiens et franciliens depuis plus de 12 ans, face à la cécité des éluEs de Paris et l’absence de volonté politique d’appliquer les nombreux votes et décisions  démocratiques du Conseil Régionale d’ile de France, du conseil de Paris et du conseil du 20eme arrondissement en faveur des biffins, AMELIOR, Fédération de travailleurs biffinEs, s’engage au quotidien depuis des années pour le respect, la reconnaissance et l’organisation du droit au travail décent des biffinEs, le droit d’accès à la ville pour tout récupérateur-recycleur et le droit au respect de la dignité humaine.

La criminalisation et l’oppression des biffins et biffins maintient les « gestionnaires populaires des déchets » dans l’informalité et l’illégalité, et accentue les inégalités dont ils sont déjà victimes, en plus d’institutionnaliser les « ventes à la sauvette » et de dépenser des millions d’euros annuellement pour exclure les biffins et détruire leurs marchandises sans autre forme de procès ou d’inventaires de saisies…

Ne pas admettre les biffinEs comme des travailleurs formels, c’est ainsi refuser de reconnaître la valeur socio-économique, sociétale et écologique de leur travail , cependant que l’Organisation Internationale du Travail ( recommandation 204 juin 2015 ) préconise aux Etats Membres la transition de l ‘économie informelle vers l’économie formelle , ainsi que l’arrêt de toutes formes de harcèlement et de violence sur les lieux de travail, y compris sur l’espace public. ( recommandation 190).

Le taux de réemploi et de recyclage à Paris et en ile de France restant bien en dessous des objectifs fixés par les différentes lois attenantes à la réduction des « déchets », le service rendu par les biffins, collecteurs en amont des collectes municipales , devraient plutôt être considéré et aidé, « dans un cadre d’insertion et de professionalisation »(1) plutôt d’être exploiter, dénigrer et nier…

Face à l’inertie et à la répression policière et militaire des autorités publiques, AMELIOR ne cesse de s’ériger en acteur incontournable dans la formalisation du cycle de la biffe dans l’espace public.La réussite de l’organisation d’un marché autogéré mensuel des biffins depuis mars 2013 sous la halle du marché à la Croix de Chavaux à Montreuil a permis à AMELIOR de renouveler et d’élargir l’expérience : un marché mensuel est organisé depuis avril 2016 dans le 14eme et d’autres sont également programmés dans le 10 me arrondissement sur le boulevard de la Villette le dimanche 19 avril 2020.

A cet effet, chaque marché contribue à réemployer et recycler en moyenne 8 tonnes de biens et de marchandises. De quoi lutter contre la pauvreté, donner accès a des biens de consommations d’occasion à bas prix pour tout un chacun, et d’animer un événement populaire et inclusif garant de l’existence des économies populaires circulaires comme le sont nos marchés aux puces des récupérateurs recycleurs biffins !

Le développement de partenariats avec des acteurs publics ( Mairie de Montreuil depuis 2013, Mairie de Romainville depuis 2015, Syctom depuis 2018, Est Ensemble depuis 2019 ) et partenaires privés a permis à l’association d’élargir et de diversifier ses actions coopératives, écologiques et solidaires et de salarier 6 membres de l’association en emploi temps plein:

Nous avons ainsi mis en place une boutique coopérative des biffins à Montreuil.

L’ouverture imminente d’un centre de tri et d’apport volontaire ,ressourcerie- recyclerie -marchés aux puces au 45/51 rue de Paris à Bobigny apportera la reconnaissance professionnelle que tous les biffins méritent.

  • Collecte quotidienne à domicile auprès de particuliers, d’entreprises et d’associations de leurs objets et vêtements indésirés.
  • Mise en œuvre d’un processus de recyclage industriel (métaux, textile, papier).
  • Elaboration d’expertises au sein de réseaux d’acteurs locaux, nationaux, continentaux et internationaux.

Inséré dans l’économie circulaire populaire et engagé contre l’exclusion économique et sociale des « laissés-pour-compte », AMELIOR s’emploie à la reconnaissance d’un droit au travail, d’un droit à la dignité et d’un droit à la biffe qui mérite d’être reconnu pour leurs valeurs sociale, économiques et écologiques dans un contexte de crises qui mettent en danger les droits des travailleurs et l’environnement.

Solidaires des 20 millions de récupérateurs de base travailleurs des «déchets » dans le monde, nous adressons nos voeux les plus fraternels à toutes les organisations de recycleurs de base en lutte : de l’exploitation dans les décharges des pays du Sud à celle des rues des grandes villes occidentales, nous sommes unis et solidaires à travers l’Alliance mondiale des récupérateurs pour garantir que nos efforts à promouvoir une société respectueuse des droits des travailleurs et des ressources naturelles soient entendus et mise en oeuvre à tous les niveaux.

Après avoir visiter et travailler avec les associations de recycleurs Catadores de Belo Horizonte (Brésil), recicladores Bogota (Colombie), Cartoneros de Buenos Aires (Argentine), Canners de New York (USA), Biffins de Turin (Italie), AMELIOR se rendra en mars avec les associations de recycleurs associés au sein de l’alliance Mondiale des récupérateurs à Bombay en Inde à un séminaire de travail et d’études afin d’ échanger sur l’inclusion des organisations de recycleurs biffins dans le cadre des développements des filières REP.

AMELIOR organise ce dimanche 1er mars de 13h à 17h à Montreuil, 89 boulevard Chanzy, une journée de rencontres et d’échanges publiques autour des biffins et biffines. Prochains marchés le dimanche 8 mars avenue denfert rochereau Paris 14eme, le mercredi 11 mars à croix de Chavaux à Montreuil, Le mercredi 8 avril à croix de Chavaux à Montreuil, Le dimanche 19 avril Boulevard de la Villette Paris 10eme Le dimanche 26 avril avenue denfert rochereau Paris 14eme….

Pour une ville sans exclu, pour une société sans esclave, aucun travailleur biffin sans droit ! La biffe vaincra!

(1) extrait de l’intervention de Paul Simondon, adjoint à la propreté d’Anne Hidalgo, le 22.02.2020 lors du débat organisé par Zero Waste France auprès des candidats aux municipales parisiennes sur l’objectif Zero déchet- zero gaspillage »


Communiqué de presse à l’occasion de la journée mondiale des droits des récupérateurs recycleurs biffinEs



Leave a comment