ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Posted by
Written by Amelior

Region

Country France

mars 30, 2020


Check translation:

Dans le contexte pandémique et de crise sanitaire mondiale actuelle, un tiers de la population mondiale est appelé à se confiner.

Si la France se dit « en guerre sanitaire », ses « soldats » ne sont pas tous munis du même bouclier pour se défendre face à l’arrêt économique qui en découle. De nature économique, humanitaire ou sanitaire, les crises touchent toujours en premier lieux les plus vulnérables et les moins protégés.

Les travailleurs pauvres, ubérisés, invisibilisés et non-reconnus par les pouvoirs publics, en sont les premières victimes. Être confiné n’a pas la même signification pour chacun : si pour certaines catégories de cadres salariés, le confinement peut être synonyme de télétravail « by call conference » ou propice à un pseudo développement personnel, il n’en demeure pas moins violent, voir dramatique, pour les couches les plus défavorisées du corps social. Le caractère exceptionnel de la situation ne met que davantage en lumière les inégalités qui régissent notre modèle socio-économique néo libérale et les politiques locales d’exclusion.

L’ensemble des travailleurs des déchets, et particulièrement les récupérateurs-recycleurs tels que les biffins, revendeurs et/ou ferrailleurs, sont particulièrement exposés aux risques sanitaires et économiques. En effet, luttant chaque jour contre leur pauvreté, actuellement la fermeture de l’espace public, l’annulation de marchés de biffins ou la suspension des marchés aux puces et brocantes, comme la fermeture des industries de la ferraille, les condamnent à vivre dans une situation d’extrême pauvreté . En l’absence de protection sociale et de couverture médicale, en raison de leur informalité contrainte liée à l’absence de reconnaissance du droit à l’accès au travail décent pourtant constitutionnel, une grande partie des récupérateurs-recycleurs se trouvent totalement démunis de ressources financières et donc sanitaires et alimentaires…

Depuis le lundi 16 mars, Amelior engage toutes ses forces dans la collecte et la distribution de produits alimentaires et hygiéniques au sein de campements de travailleurs biffins et ferrailleurs. L’urgence sociale et sanitaire qui prédomine a conduit l’association AMELIOR, dont les activités sont à l’arrêt, à prioriser l’aide directe d’urgence. Confrontés à des politiques d’exclusion aggravé depuis plus d’une décennie ainsi qu’à l’absence d’alternative viable et à l’augmentation des risques de collectes et de reventes d’objets qui en découlent, Amelior focalise ses activités de solidarité aux cotés des travailleurs privés de droits et de protection.

La collecte s’organise, le réseau se soude et les solidarités se sont renforcés face à la crise sanitaire et sociale. Bien que ces milliers de femmes et d’hommes qui travaillent ne suscitent que trop peu l’intérêt des pouvoirs publics, leur situation est alarmante.

Cette crise sanitaire relègue en même temps qu’elle souligne encore davantage la fragilité de la situation des récupérateurs-recycleurs, travailleurs exclus, opprimés, invisibilisés et de ce fait , démunis. C’est pour cela qu’Amelior s’est adapté au contexte actuel, et met à disposition l’ensemble de son savoir-faire et de son expertise pour répondre au mieux à l’urgence auxquels ces travailleurs précaires doivent faire face.
Plus de 15 tonnes de denrées alimentaires ont ainsi pu être collecté et distribué sur plus d’une dizaine de campements de Seine St Denis afin d’approvisionner environ 800 personnes confinés sans ressources, avec le seul soutien financier de citoyens solidaires participant à une cagnotte mise en ligne à cette occasion

Acteurs essentiels du réemploi et du recyclage populaire, les biffins organisés deviennent aussi des acteurs de la collecte et de la redistribution alimentaire humanitaire.

Une fois le confiné levé, nous continuerons à réclamer que les élus du conseil de Paris fassent t preuve du même courage et de la même dignité que les biffins en lutte pour leurs droits et actuellement pour leurs survies, en agissant d’urgence en solidarité avec les travailleurs biffins ferrailleurs.

Une place et un marché pour tous!


Avec les mêmes droits dans l’accès aux soins et à la santé!

TouTEs les biffinEs et soutiens d’AMELIOR ont la tristesse de vous annoncer le décès lié au coronavirus de Mme Chantal May, après avoir mené un long combat contre le cancer…

Chantal May dans un marché de biffins avec le gilet d'Amelior (Juin 2019).

Chantal May dans un marché de biffins avec le gilet d’Amelior (Juin 2019).

Chantal était retraitée, biffine et membre active d’AMELIOR depuis 2012, administratrice entre 2014 et 2018.
Nous vous tiendrons informé prochainement du recueillement en sa mémoire qui aura lieu après le confinement.
Paix ton âme et que la terre te soit légère Chantal.