ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

par

Region

Country Sénégal

mai 05, 2020


Check translation:

Declaration de l’association des recuperateurs et recuperatrices de Mbeubeuss a l’occasion du 1 er mai, la fete internationale des travailleurs

Les travailleuses et travailleurs du Sénégal et du monde entier célèbrent, cette année, la fête du travail dans un contexte particulier marqué par la pandémie du coronavirus. L’Association Bokk Diom exprime toute sa compassion aux victimes et son soutien aux structures sanitaires et aux autorités sénégalaises dans la gestion de la pandémie, et aussi à tous les travailleurs dont la situation sanitaire porte atteinte au bon fonctionnement de leurs activités.

C’est le lieu pour nous de réitérer notre appel à nos membres pour le respect des instructions des autorités visant à freiner la propagation de la pandémie.

Le 1 er mai est une occasion pour remettre sur la table les revendications des travailleurs et pour lancer un appel pour une réalisation des promesses non tenues visant à améliorer les conditions des travailleuses et des travailleurs. Si durant cette année si particulière, les esprits sont beaucoup plus tournés vers la contribution de tous dans la lutte contre la pandémie, force est de constater que 2020 a fini de révéler au grand jour les conditions insoutenables, discriminatoires et particulières dans lesquelles nous récupératrices et récupérateurs de l’Association Bokk Diom sommes confrontés, malgré notre contribution à l’économie du pays et à la préservation de l’environnement.

  • La récupération des déchets réutilisables ou recyclables contribue à la protection des sols et des eaux contre la pollution et son impact sur les populations.
  • Les récupératrices et récupérateurs de Bokk Diom ont construit et reconstruit par eux-mêmes, tant sur le plan économique que social, leurs moyens de subsistance.
  • Les récupérateurs et récupératrices de Bokk Diom ont acquis une connaissance et une compréhension approfondies des déchets et de leur valeur, et beaucoup se sont spécialisés dans le travail avec des matériaux spécifiques.
  • L’association, avec l’appui des partenaires au développement comme le Programme des Nations Unies pour le Développement (Programme LIFE/PNUD), le Bureau International du Travail (BIT) et Enda Graf Sahel, a acquis des ressources qui lui ont permis de se développer et de mettre en œuvre des projets au bénéfice des récupérateurs-trices et des populations. Elle a également reçu les soutiens du BIT à travers le Programme international pour l’abolition du travail des enfants (IPEC/BIT) et de Enda Graf qui ont favorisé le retrait et la réinsertion socio-économique de cent vingt (120) enfants qui travaillaient dans la décharge.

Nous sommes conscients que nous sommes réputés vulnérables à la contamination par levirus. C’est pour ce la que nous suivons rigoureusement les recommandations des autorités et participons à la sensibilisation pour contribuer aux efforts de prévention et de lutte contre le coronavirus. Nous soulignons que nos membres respectent toutes les instructions (port de masque, lavage des mains, distanciation sociale, …).

Cependant, Bokk Diom déplore et regrette la non-reconnaissance des efforts de ses membres pour limiter la propagation du coronavirus, de même que les propos discriminatoires dont la plupart de leurs auteurs n’ont jamais visité la décharge de Mbeubeuss. Ces propos sont fondés sur des spéculations et visent uniquement à dénigrer une main-d’œuvre qui fournit des services environnementaux aux villes sans reconnaissance, compensation ou protection.

En tant qu’Association, soucieuse du bien-être de nos membres, nous appelons les autorités à plus de soutien et rappelons qu’ignorer les récupérateurs et récupératrices de déchets dans l’appui aux travailleurs, c’est ignorer des travailleurs qui n’ont pas attendu l’Etat pour avoir des moyens de subsistance ou un emploi.

Nous rappelons également aux autorités que nos conditions de travail, déjà très précaires, se sont considérablement dégradées depuis la déclaration de l’état d’urgence qui a fini d’annihiler nos efforts quotidiens en raison d’une clientèle qui se fait de plus en plus désirer.

Persuadé(es) que nous ne faisons pas partie des problèmes et nous faisons partie des solutions, en ce 1er mai 2020, nous réitérons notre soutien aux autorités dans la lutte contre le covid-19 et leur demandons de prendre des mesures urgentes pour :

  • Aider les récupérateurs et récupératrices de Bokk Diom en tenant compte de la spécificité de leur travail au cas où rester à la maison devient incontournable pour aider à endiguer la propagation du COVID-19 ;
  • Inclure nos membres dans les programmes d’aide aux travailleurs ;
  • Faciliter l’accès aux équipements individuels de protection et d’hygiène à tous nos travailleurs;
    Soutenir nos travailleurs pour leur permettre d’exercer leurs activités conformément aux normes sanitaires et sécuritaires ;
  • Soutenir nos membres pour l’obtention d’une aide des partenaires au développement et des entreprises qui sont en relation commerciale avec les récupérateurs et les récupératrices de Bokk Diom.

Pour les récupératrices, car étant les plus vulnérables

  • Mettre en place des mesures de protection sociale qui reflètent une prise en compte du rôle particulier des femmes dans la société, (les tâches domestiques non rémunérées les empêchent souvent de s’adonner convenablement à une activité génératrice de revenus) ;
  • Accompagner les récupératrices pour qu’elles puissent continuer à travailler afin d’éviter une aggravation de la sous représentation des femmes dans le secteur de la récupération des déchets ;
  • Aider les récupératrices à avoir un pouvoir de décision et une bonne capacité de résilience en devenant, par exemple, des acheteuses en gros ou semi-gros des produits de récupération au même titre que les hommes.

Pour l’Association Bokk DiomLe Président M.
El Hadji Malick Diallo dit Bancas

Fait à Malika le 30 avril 2020

Association des Récupérateurs et Récupératrices de Mbeubeuss Bokk Diom
Maison Communautaire de Mbeubeuss Malika/Dakar

Document original (PDF).