ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Felipe Rosario

Felipe Rosario est fier d’avoir été récupérateur de déchets depuis 2008, quand il a suivi les traces de ses deux frères dans la profession. Il était âgé de 18 ans. Originaire de Cuesta Blanca, en République dominicaine, il travaille à La » Asociación de recicladores del Eco-Parque Rafey. L’association des ramasseurs de déchets est située dans la plus grande décharge au nord du pays.  » C’était douloureux pour moi de voir des déchets partout, de les voir polluer les rivières « , a déclaré Felipe. « Pour résoudre ce problème, je devais devenir un récupérateur de déchets. »

Dans les décharges « salubres », lorque les déchets y sont jetés, cela est recouvert en quelques heures. Les ramasseurs de déchets ont un laps de temps limité pour recueillir les matières recyclables avant qu’elles ne soient enterrés. Depuis 2009, l’association des ramasseurs de déchets a été la première association à exister en République dominicaine. Felipe nous dit que 523 ramasseurs de déchets -dont la majorité sont des hommes- travaillent à la décharge et sont tous membres de l’association .

Selon Felipe, en Avril 2009, les ramasseurs de déchets se heurtent à un problème lorsque les ingénieurs en charge du site d’enfouissement « salubre », ont décidé d’imposer leurs règles, y compris de décider combien de personnes pourraient y travailler. Quand les récupérateurs ont commencé à protester, les managers de la décharge ont réagi injustement. « Le scandale fut si grand  » qu’il a attiré l’attention et le soutien de « Red Lacre » et des organisations des droits de l’homme. Les ramasseurs de déchets ont continué à développer des relations avec plusieurs organisations.

En Mars de cette année, un projet pilote -une usine de recyclage- a été inauguré. Pour Felipe, l’usine ne fonctionne pas encore, mais 14 ramasseurs de déchets de l’association y travailleront. Ce nombre passera à 150. Selon lui, l’idée derrière le projet est d’améliorer les conditions de travail des ramasseurs de déchets. Il finira par devenir la première usine de recyclage gérée par les ramasseurs de déchets en coordination avec le gouvernement de la ville.

En Juin 2012, Felipe a eu l’occasion de participer à des événements parallèles à Rio +20 , la Conférence des Nations Unies sur le développement durable ainsi que le Sommet des peuples, l’ espace alternatif qui a rassemblé des milliers de mouvements sociaux et des membres de la société civile .

À l’heure actuelle, Felipe travaille à la constitution d’un réseau national de récupérateurs de déchets en République dominicaine.