ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Maria Laura GuanoLuisa Toapanta

Maria Laura GuanoLuisa Toapanta a commencé sa vie avec le ramassage des déchets à l’âge de 5 ans. Son grand-père a travaillé dans une décharge à ciel ouvert à Quito, en Équateur, et elle le suivait lorsqu’il collectait et triait.

« J’ai adoré ça car je trouvais des jouets là-bas, » a déclaré Maria Laura.

À 7 ans, elle a commencé à y travailler comme ramasseur de déchets. Son grand-père lui a appris. Elle a travaillé comme récupératrice pendant 18 ans. Elle vit dans la banlieue de Quito dans le quartier de San Luiz Calderón.

Maria Laura est aujourd’hui récupératrice et présidente de l’association de ramasseurs de déchets: Gestores Ambientales de Districto Metropolitano de Quito. C’est une association avec une majorité de femmes -40 femmes pour dix hommes. Elle était l’un des fondateurs, il y a deça huit ans. Maria Laura est également la vice-présidente de la « Federación de Recicladoras de Ecuador », le réseau national de l’Équateur.

Maria Laura nous dit que l’atelier mondial est important car « nous mondialisons nos préoccupations comme ramasseurs de déchets ». Elle a appris beaucoup des ramasseurs de Pune. « Il ne faut pas compter seulement sur les hommes pour conduire les voitures. Cela peut être un problème si vous ne pouvez pas conduire. Ici en Inde, les femmes conduisent des camions « , dit-elle. Elle a aussi appris que le biogaz et les déchets humides peuvent être réutilisés et produire de l’énergie.

Le message qu’elle veut envoyer à la société civile est que «les citoyens doivent séparer leurs déchets dans leurs maisons. Les gens doivent être conscients que beaucoup de gens n’ont pas accès à l’eau ou à l’énergie. Le recyclage est une solution à certains de ces problèmes. »