ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Marlene Patricia Chacón Cubillo

Marlene Patricia Chacón Cubillo vit et travaille comme recycleur à Escazu, une ville en dehors de San Jose, Costa Rica. Elle est membre du programme de recyclage de la ville, qui a le soutien municipal et est géré principalement par des femmes. Elle est l’une de ces femmes, qui représente 80 pour cent de la main-d’œuvre.

Marlene a commencé à travailler comme recycleur en 2001. Elle a toujours été intéressée par les questions environnementales et quand elle a appris les possibilités du recyclage, elle s’est motivée rapidement pour travailler dans la gestion des déchets. À l’époque, elle est gagnait très peu, mais travailler dans un domaine qui la passionne était très important pour elle.

La partie la plus difficile de son travail a été d’obtenir une prise de conscience écologique, un changement de paradigme culturel. Ce travail a porté ses fruits -les gens de sa communauté séparent maintenant 80 pour cent de leurs déchets. Elle et les autres travailleurs reçoivent des matières recyclables de la ville dans leur entrepôt. Ils pèsent, séparent, classent, et vendent directement aux acheteurs et intermédiaires.

« Nous devons soutenir les recycleurs qui sont dans le processus de s’organiser et de se formaliser ». Nous ne voulons rien qui nous retiennent d’aider l’environnement et de réduire l’impact de l’effet de serre.  »

Poème de Marlene Patricia Chacón Cubillo:

Look at me, I am sad
Ask me why, you don’t see my tears
They are dark, it’s not my imagination
it’s just that my heart beats, knowing that my destruction is so close,
and you can help me, hold my hand,
if I tell you, if you consider me a brother.

My legs are collapsing and I can’t walk anymore
And my hands are burnt by the sun, I feel I’ve arrived at an oasis
And I see that my eyes can no longer see
And there is still so much to prepare for those who will come
From now on I will wake up and will no longer
ask that you see my sadness but that you see my beauty
than you see my beauty rather than my sadness.