ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Michael Hanna Shukri

Michael Hanna Shukri, 23 ans, est organisateur syndical avec les ramasseurs de déchets – ou Zabaleen – du Caire, en Egypte. Il est également membre du conseil d’une ONG appelé Spirit de la jeunesse(« Spirit of the Youth »), qui travaille avec les récupérateurs de déchets et les pousse à créer un syndicat.

Michael travaille également comme récupérateur de déchets. En début de matinée, lui et ses frères collectent les déchets ménagers et ceux des commerces avec le camion de la famille. Ils ramassent les déchets d’environ 600 appartements et 40 magasins. Plus tard dans la jounrée, Il va travailler à l’ONG Esprit de la jeunesse ou au syndicat. Après la révolution égyptienne, le Ministère des Ressources humaines a changé les lois et la Zabaleen a été capable de constituer légalement un syndicat.

Dans la zone métropolitaine de la ville, il y a près d’un demi-million de ramasseurs de déchets. Trois mille ont rejoint le syndicat depuis sa création en 2012. Les enjeux des syndicats sont les cartes d’identité, l’assurance maladie et une pension. Chaque membre paie un abonnement de 2 dollars au syndicat par mois.

L’un des principaux défis auxquels le Zabaleen du Caire est actuellement confronté est la privatisation de la gestion des déchets. En 2004, le gouvernement a octroyé des contrats à des sociétés multinationales. Il y a maintenant deux sociétés -la FCC espagnol et l’italien-égyptien AmaArab- qui ont repris la gestion des déchets solides de la ville. Ces entreprises paient des sous-traitants pour faire le travail de collecte. Mais Michael dit que c’est le Zabaleen qui fait le porte-à-porte et ramasse les déchets de ces sous-traitants .

Heureusement, le contrat de ces sociétés se termine en 2015.  » Le Zabaleen veut obliger le gouvernement à créer de nouveaux contrats avec eux, avant de privatiser. Ils ont fourni un bon service de ramassage », a déclaré Michael.  » Depuis que le gouvernement a pris des sociétés étrangères, la qualité du service a baissé et la Zabaleen a moins de possibilités de gagner de l’argent. »