ALLIANCE MONDIALE DES RÉCUPÉRATEURS
ALLIANCE MONDIALE DES
RÉCUPÉRATEURS
L'Alliance Mondiale des Récupérateurs de déchets est un réseau d'organisations de récupérateurs soutenu par WIEGO, dans plus de 28 pays, plus spécialement en Amérqiue Latine, en Asie et en Afrique.
Supported by Logo WIEGO

Afrique



nigeria waste pickers' meeting

Nigéria : les récupérateurs s’organisent

La deuxième réunion d’organisation avec les récupérateurs a eu lieu dans sept villes cibles du Nigéria. Comme la première, le but de cette réunion est de soutenir les efforts d’organisation afin qu’ils puissent mieux se représenter et se protéger eux-mêmes et se doter d’une plateforme leur permettant de dialoguer avec le public, le gouvernement, les négociants de déchets et autres utilisateurs finaux, d’une manière plus organisée. FIWON et WIEGO servent de facilitateurs du processus.


Les récupérateurs kenyans se prennent en charge

Kenya-waste-pickers
Bien que le processus ait été lent, à savoir la création d’une organisation solide, la lutte que mènent les récupérateurs au Kenya pour se faire entendre porte fruit et triomphe de leur image négative dans quatre villes (Nakuru, Mombasa, Kisumu et Nairobi) où ils sont perçus largement comme des fauteurs de troubles, d’autant plus que les gangs opèrent parfois des décharges. De fait, les récupérateurs gagnent honnêtement leur vie par la collecte, le tri et la vente de métaux tels que l’aluminium, le cuivre et le fer ainsi que des bouteilles et récipients en plastique, du tissu, des os et des déchets organiques.


Victoire! Le recyclage se fait reconnaître

Les récupérateurs dans les pays du Sud peuvent enfin se féliciter. Après une vigoureuse campagne menée des deux dernières années par GAIA (Global Alliance for Incinerator Alternative) et l’Alliance mondiale des récupérateurs, le Mécanisme de développement propre (MDP) des Nations Unies (voir encadré) retirera son soutien aux projets qui ne peuvent apporter la preuve qu’ils ne nuisent pas à des efforts de recyclage

S’organiser, conseils utiles La constitution ou de solides assises

Group of women talking on a couch
Une organisation de récupérateurs vraiment solide se dote d’une direction collégiale qui représente ses membres qui sont actifs et participent démocratiquement à la prise des décisions. Pour que tous les éléments fonctionnent bien ensemble, une organisation doit avoir des objectifs, des structures et des règles bien définis. Elle a besoin aussi de politiques et de procédures d’application. Tous ces éléments doivent être mis par écrit afin que tous les membres puissent en prendre connaissance et les adopter formellement comme les statuts ou la constitution de l’organisation.

La volonté de s’unir: Les récupérateurs de la RDC

handbag-made-of-hair-extensions
« Ces récupérateurs de Kinshasa sont très ingénieux. La pauvreté extrême les a amenés à faire preuve d’imagination », observe Kapita Tuwizana, représentant de WIEGO (Femmes dans l’Emploi Informel : Globlisation et Organisation). En effet, comme les autres récupérateurs, ils font la collecte des déchets tels que le plastique, le carton, le métal, mais s’en servent pour fabriquer de nouveaux articles commercialisables.


Pagination